Acheter du Gas (GAS)

La récente crypto-monnaie GAS, gaz ou essence en français, fait penser à cette matière première dont les ressources sont épuisables mais nécessaires à certaines actions du quotidien. Il est beaucoup utilisé sur des chaînes de blocs telles que NEO, où il a été créé, mais aussi Ethereum, pour des contrats intelligents.

Les origines de NEO et l’enfance de GAS

GAS répond aussi sous le nom de NEO GAS et a à l’origine été créée pour contrôler le réseau NEO. En effet, celui-ci est actif dans deux différentes monnaies virtuelles. La principale est le NEO et la seconde, le NEO GAS – la seconde étant utilisée pour garder le contrôle sur la première.

Da Hong Fei et Erik Zhang, les fondateurs de NEO, apprennent en 2011 avec Bitcoin. Par la suite, plusieurs tentatives de création d’une propre crypto-monnaie à Beijing et Hong Kong échouent. Le pari est finalement réussi finalement au travers d’une DAC (Decentralized Autonomous Corporation »), avec un projet basé sur le financement participatif. Enfin, en 2014, le projet AntShares (ANS) est par les fondateurs. Il s’agit d’une véritable économie futuristique, basée sur un commerce de contrats intelligents et de propriétés digitales.

Rang Site Vote Langue Avis S'incrire
1 etoro en français en français Etoro est une plateforme spécialement développé pour les débutant en matière de trading elle est simple d'utilisation et très intuitive. Cliquez ici
2 iqoption en français en français Sur IqOption vous pouvez investir sur le top 12 des crypto monnaies, celle avec le plus gros potentiel en 2018. AVERTISSEMENT DE RISQUE : VOTRE CAPITAL POURRAIT ÊTRE À RISQUE Cliquez ici

C’est la première chaîne de blocs ouverte en Chine.

Un succès s’ensuit, et AntShares suscite un intérêt croissant. Pour y répondre, ses créateurs créent OnChain, fournisseur de services financiers basé sur la chaîne de blocs et en 2017, AntShares est renommé NEO. Les deux nouvelles compagnies sont basées à Shangaï. Cette localisation leur permet une excellente position sur le marché chinois, malgré les récentes régulations prises par le gouvernement au regard des crypto-monnaies.

Deux crypto-monnaies utilisées

L’objectif de NEO est de révolutionner le commerce, en transformant l’économie traditionnelle en économie digitale pour faciliter les échanges de biens en NEO ou bien en NEO GAS.

Pour faire simple, une unité monétaire NEO correspond à une action de l’entreprise. Celle-ci base sa sécurité sur le « Practical Bysentine Fault Tolerance », un mécanisme de consensus entre les utilisateurs qui différencie les comportements passifs de ceux plus actifs, les bookkeepers. Les actionnaires reçoivent un dividende en GAS, prélevé sur les frais de transaction.

Le GAS sur NEO

GAS (ou ANC, pour AntCoins), est l’énergie qui fait fonctionner l’économie intelligente. Lorsqu’un acteur de la plateforme entreprend une tâche, il doit régler des frais dans cette monnaie. Ces montants sont versés aux bookkeepers comme service comptable ne revenant pas aux actionnaires. Pas à pas, les quantités créées vont décroître jusqu’à 2038, lorsque l’on estime que le fameux nombre de 100 millions d’unités aura été atteint.

Rappel sur le contrat intelligent

Le contrat intelligent, ou « smart contract » en anglais, est un protocole informatique facilitant la validation d’un contrat. Il permet avant tout d’en vérifier et sécuriser la négociation et l’exécution, tout en présentant des coûts de transactions réduits.

Quand un contrat intelligent est lancé, il est transcrit en une séquence de codes, les « operation codes » ou « opcodes ». Ceux-ci sont référencés par leur nom mnémonique, tels que ADD (addition) ou MUL (multiplication). A titre informatif, tous les opcodes sont listés dans Ethereum, avec leur coût en GAS. Un autre code est utilisé en complément, le bytecode. A la différence de l’opcode, qui est constitué de chiffres, de lettres et de symboles, le bytecode ne contient que des chiffres. C’est la Machine Virtuelle Ethereum (EVM) qui exécute les bytecodes. Tous les symboles des opcodes requièrent un nombre de GAS/ANC fixé. Par défaut, lors d’une transaction, la limite minimum est de 21.000 ANC. C’est la personne à l’origine de la transaction qui fixe le prix, et au développeur de l’accepter ou non.

En raison du développement digital du commerce à l’échelle mondiale, ces contrats sont le futur des négociations commerciales actuelles. Bien qu’ils ne soient pas encore légalement reconnus en tant qu’accords contractuels à proprement parler, leur utilisation est telle que cela ne saurait tarder. Par ailleurs, aujourd’hui, leur présence peut suffire en tant qu’indice en cas de litige.

Les principes des transactions en GAS

Comme expliqué précédemment, la crypto-monnaie GAS a été créée dans le but de financer des contrats intelligents. Ceux-ci n’ayant aucune limite sur le type de produit ou de service, NEO est une véritable plateforme économique, générant de plus en plus de GAS.

Concernant les monnaies virtuelles NEO et NEO GAS, actuellement, ce sont un maximum de 100 millions de tokens respectifs, progressivement distribués dans les prochaines années. Comme toute chaîne de blocs, le minage y est bien entendu actif et permet de gagner des unités monétaires en échange. Toutefois, du fait de la quantité limitée des tokens émis, les gains reçus par les mineurs diminuent peu à peu chaque année.

La seconde est nécessaire pour acheter les contrats, et il est désormais admis qu’elle est sous-évaluée par rapport à la première. Mais leur création reste progressive et seuls quelques millions seront créés chaque année. En outre, chaque fois qu’un bloc est créé, il génère de nouvelles unités. Cependant, chaque année, ce montant va diminuer pour conserver la rareté de l’unité monétaire.

Son utilisation

GAS : le portefeuille NEO

L’utilisation est extrêmement simple et l’interface, très intuitive. Avant toute transaction, il est nécessaire d’avoir un portefeuille, ou bien « wallet ». En pratique, sur la plateforme NEO, il s’agit du NEO wallet. Ensuite, l’inscription se fait en quelques secondes, en indiquant un identifiant et un mot de passe. Un code QR est alors attribué au compte créé, et il est impératif de le conserver pour pouvoir garder l’accès. Une fois l’argent investi et les unités monétaires acquises, les mouvements de crypto-monnaies sont alors possibles. Il faut toutefois noter que sur chaque transaction, une commission est facturée.

Enfin, pour toute transaction réalisée, il est important de noter qu’une limite minimum d’unités est demandée et est par défaut sélectionnée à 21.000 GAS. Cette caractéristique est introduite afin de protéger contre tout ralentissement et ainsi éviter la situation inconfortable de ne plus être en possession des fonds suffisants.

Les objectifs et le succès à venir

Aujourd’hui, avec l’interdiction des ICOs par la Chine et l’éventuelle interdiction par d’autres pays (notamment les Etats-Unis, le Japon, et la Corée du Sud), NEO doit s’adapter. Maintenant, NEO est focalisé sur les contrats intelligents en tenant en compte de l’écosystème.

En parallèle, l’entreprise se concentre sur l’échange de flux financiers avec toutefois une sécurité bien plus centralisé que les autres blockchains. En effet, il est intégré un système d’identification de chaque acteur, avec le format sécurisé « https », certification d’un site de confiance. L’identification de chacun suit la règle « know your customer ». Connue dans le système bancaire et financier, elle est avant tout utile pour éviter le blanchiment d’argent. NEO ne va donc pas contre les lois et les gouvernements, ce qui joue en faveur de ses monnaies virtuelles.

Aussi, sur Ethereum

Il existe plusieurs moyens de financer les contrats intelligents sur NEO, dont Ethereum.

Tout comme sa petite sœur NEO, Ethereum est une plateforme pour le commerce d’applications décentralisées avec des contrats intelligents. Au même titre que l’Ether, GAS y est utilisé et les prix sont affichés dans les deux crypto-monnaies. Beaucoup font l’amalgame et pensent qu’il s’agit de monnaies très similaires. Toutefois, il faut noter que ce sont deux unités monétaires distinctes. Avec GAS, les prix des contrats sont relativement fixes. Ether, a contrario, est bien plus susceptible de fluctuer et le contraire impliquerait de constamment réévaluer les prix.

Pourquoi GAS ?

Sur les 100 millions prévus, il est annoncé que 80% des GAS seront produits dans les douze premières années. Pour le moment, la valeur unitaire est donc beaucoup plus basse que celle du NEO. Toutefois, du fait de ses nouvelles unités à venir sous peu, la donne va très probablement changer. Comme la plus grande quantité va être lancée prochainement, les prix devraient rester bas dans l’immédiat. Cependant, plus le temps passe, plus les prix vont augmenter.

GAS / ANC

En parallèle, la rapidité des transactions est édifiante. Environ 4.2 millions de GAS peuvent être transmis toutes les dix secondes. A titre de comparaison, le fameux Bitcoin a besoin d’une dizaine de minute pour cent unités.

De plus, le concept de transactions digitales, déjà solide et prouvé, est en pleine expansion. En constante augmentation, les contrats proposés sur NEO demandent de plus en plus de GAS. La demande va donc être de plus en plus importante tandis que l’offre sera de plus en plus limitée.

Pour finir…

Contrairement à l’idée reçue, la rumeur court que certains gouvernements comme la Chine et le Japon voudraient intégrer des monnaies virtuelles. L’Inde y a d’ailleurs aussi montré son intérêt et la Chine prétend ne pas vouloir l’interdire mais la réguler. Il faut donc s’attendre à ce que la tendance ne s’arrête pas là, et au contraire, profiter de montants accessibles pour investir dans cette crypto-monnaie. GAS fait en effet partie de ces monnaies virtuelles pleines de promesses si vous souhaitez investir sur le long terme.

COMMENTS

Mentions Légales